Gares

Au début du 19ième siècle, les innovations techniques ont marqué le début d'une nouvelle ère. L'invention de la machine à vapeur, qui rendit possible la mobilité par chemin de fer et bateau à vapeur et entraîna l'extension du réseau de transport, fut révolutionnaire. Les voyages d'agrément et de détente de la clientèle haut de gamme se sont établis, pour lesquels le Français Louis Vuitton a développé des malles-cabines et des malles-armoires adaptés.

De magnifiques trains de voyage ont été créés pour les maisons royales européennes et, à partir de 1873, l'impératrice Élisabeth a pu disposer d'une voiture de voyage composée d'une voiture-salon et d'une voiture-lit, équipée d'un éclairage électrique, d'un chauffage à vapeur et de toilettes.
Une réplique de l'aménagement intérieur est visible au musée Sissi dans le palais impérial de Vienne. 

La voiture-salon et la voiture-lits fabriquées en 1873/1874 se trouvent au Musée technique.

En 1833, suivant le modèle du Lloyd de Londres, fut créé le "Lloyd autrichien", la plus grande compagnie de navigation d'Autriche-Hongrie et de la Méditerranée, dont les bateaux à vapeur partaient de Trieste et allaient jusqu'en Extrême-Orient, afin d'assurer la liaison avec les relations déjà nombreuses à l'époque, comme les bureaux royaux et impériaux de la poste et les bureaux de poste du Levant et les consulats impériaux et royaux.

En 1856, le Trentin Luigi Negrelli planifia le canal de Suez, achevé par Lesseps en 1869.


Augsbourg

Dans le musée ferroviaire nouvellement conçu à Augsbourg, le "Bahnpark Augsburg", se trouve la locomotive à vapeur historique n° 415 de l'ancien chemin de fer autrichien du sud Vienne - Trieste, datant de l'époque de l'impératrice Sissi. Cette pièce d'exposition historiquement si précieuse, datant de 1897, a été transportée en 2016 de St. Pölten près de Vienne à Augsbourg.

Dans ce projet culturel et muséal, appelé "Rundhaus Europa", 29 locomotives historiques provenant de nombreux pays européens racontent l'histoire culturelle de l'Europe. La locomotive de l'ambassadeur d'Autriche symbolise le siècle des chemins de fer. Cette locomotive à vapeur pour trains rapides n° 415 a été construite en 1897 pour la "Société impériale et royale des chemins de fer du Sud", dont le siège est à Vienne.
L'exposition comprend également trois autres halls de locomotives à vapeur historiques avec une ambiance d'atelier et une forge historique.
Le 10.10.2021, l'impératrice alias Sabine Rossegger a rendu visite au "Bahnpark Augsburg" et à la locomotive à vapeur historique n° 415.


Trieste

À l'époque de Sissi, Trieste était la ville portuaire la plus importante de la monarchie autrichienne et le terminus de l'ancien chemin de fer du sud en provenance de Vienne. En 1878, le bâtiment actuel de la gare - Trieste Centrale - a été construit et inauguré.

Pendant la période austro-hongroise, il existait un autre terminal principal, la gare d'État de Trieste (Trieste Sant'Andrea), construite en 1906 par les chemins de fer austro-hongrois. À l'époque, les passagers en provenance de Vienne arrivaient à la gare de Trieste Sant'Andrea, qui a été rebaptisée "Trieste Campo Marzio" en 1923.

Aujourd'hui, ce magnifique bâtiment sert de musée ferroviaire, le Museo di Trieste Campo Marzio, exclusivement consacré au monde du rail. Cette gare terminus de 1906 est un joyau architectural de l'art nouveau, rare en Europe, et constitue donc une partie de l'exposition.

À l'extérieur du musée de la gare se trouvent des locomotives ainsi que des wagons austro-hongrois et allemands, qui ont été payés en guise de réparation pour les dommages de guerre. Ainsi, ces trains reflètent en miniature la grande histoire de ces régions.

Depuis le 11 juin 2021, la liaison entre Trieste et Vienne est à nouveau active. L'Eurocity se rend une fois par jour à Trieste, sur la même ligne que celle construite en 1857 pour la "ligne privilégiée impériale et royale du sud de Vienne via Graz - Maribor - Ljubljana". Après 150 ans, cette ligne est remise à l'honneur.


Merano

Lorsque Merano a été reliée au réseau ferroviaire européen au 19e siècle, elle est devenue une station thermale en vogue. Un bâtiment de gare spacieux et à l'architecture sophistiquée a vu le jour, classé monument historique depuis 2004.

En 1859, la gare, conçue par Luigi Negrelli dans le style néoclassique viennois, fut inaugurée. Avec l'établissement thermal de Merano au décor Art nouveau et l'architecture du Grand Hôtel construit en 1883, le paysage urbain est impressionnant.


Budapest

Lorsque la gare terminus, construite dans le style néo-renaissance, a été ouverte en 1884, elle était considérée comme l'une des gares les plus modernes d'Europe centrale.

À l'intérieur de la gare se trouvent deux statues des inventeurs de la locomotive, J. Watt et G. Stephenson, entourées de magnifiques fresques.


Gödöllö

Le bâtiment de la gare a été inauguré en 1867. François-Joseph Ier et Sissi ont depuis lors fait le voyage avec leur cortège, prenaient régulièrement le train de Vienne à Gödöllö.
La salle d'attente royale était administrée par le château et, à l'arrivée du couple, le tapis rouge était posé entre l'entrée du bâtiment et le train.

Aujourd'hui encore, la liaison entre Budapest et Gödöllö est également appelée "voie royale". Une fois par an, le train impérial de Sissi part de la gare de Nyugati et emprunte les anciennes voies en direction de Gödöllö, le château hongrois préféré de l'impératrice.


Possenhofen, Starnberg

L'initiateur de la construction de la gare de Possenhofen, le roi Maximilien II, est décédé avant son ouverture. Son fils Louis II poursuivit les projets de construction et fit même en sorte que des parties des fondations du château de Feldafing soient utilisées pour la gare - une sensation à l'époque.

L'impératrice Sissi était informée de l'avancement des travaux principalement par des lettres. Ce n'est qu'en juillet 1869 qu'Elisabeth a pu s'arrêter pour la première fois à la gare de Possenhofen avec le train à

Cependant, le bâtiment de la gare étant devenu très pourrie au fil du temps, il était inévitable de procéder à des travaux de rénovation visuelle. D'après un ancien modèle, le salon royal a été restauré autant que possible dans son état d'origine.
La gare historique de Possenhofen abrite aujourd'hui le musée de l'impératrice Elisabeth avec une exposition permanente dans le pompeux salon d'attente historique.